Lettre à notre évêque

Cher frère évêque, Je comptais prendre le temps, dans les jours qui viennent, de vous écrire afin de vous exposer plus avant notre réflexion, nos attentes, nos inquiétudes, nos espoirs qui expliquent notre choix de ne plus contribuer au denier de l’Église. Merci d’avoir pris les devants par votre mail.